Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Saisie de 3 chiens qui vivaient dans des conditions intolérables

Intervenue pour des violences conjugales, la police découvre des maltraitances animales.

On le sait, bien souvent, les violences sur les animaux sont corollaires des violences faites aux humains. Cette affaire en est la parfaite illustration.

Alors qu’elle intervient pour des violences conjugales au cours desquelles la conjointe du mis en cause s’est vu fracturer la mâchoire, la police découvre 3 molosses encagés dans un appartement d’Epinay-sur-Seine.

Sur place sont également découverts un manche à balais avec des poils collés dessus, un martinet, et divers objets pouvant servir à « corriger » ou battre les animaux.

La conjointe du mis en cause quitte le domicile sous protection policière, avec ses propres animaux, tandis qu’Action Protection Animale intervient pour prendre en charge les 3 molosses saisis à son profit et dépose plainte pour acte de cruauté.

Recueillis par notre partenaire, les amis des bêtes à Aix les bains, ces derniers sont depuis victimes d’intimidation, de harcèlement et de menace de mort de toute sorte à tel point qu’ils se sont vus contraint de déposer plainte.

Totalement solidaire de notre partenaire, Action Protection Animale condamne fermement ces méthodes d’intimidation que nous connaissons trop souvent, destinés à restituer les chiens à leur détenteur au mépris de la loi.

Les animaux étant placés sous notre responsabilité, nous avons également déposé plainte pour ces faits d’harcèlement et menaces.

Nous, comme nos partenaires, sont là pour protéger et préserver les animaux secourus.

Et TOUJOURS nous assumerons nos missions.

NOTRE ACTUALITÉ

LES DERNIERS REPORTAGES

Reportage vidéo, intervention-saisie de 35 chiens de chasse détenus dans des conditions scandaleuses
Grigny (91) : Une trentaine d'animaux maltraités saisis chez un couple de…
Prison ferme pour l’homme qui a battu et défenestré Ruby, une jeune staff.
Il avait violemment passé à tabac Ruby, une jeune staff qu’il avait…
Maine et Loire : il quitte son domicile laissant une vingtaine d’animaux livrés à eux-même.
Encore un cas d'abandon qui est venu grossir les rangs des animaux…