Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Prise en charge de deux babouins par Action Protection Animale

En septembre 2020, Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, annonçait la fin progressive des animaux sauvages dans les cirques itinérants. 

Elle déclarait alors « il est temps que notre fascination ancestrale pour ces êtres sauvages ne se traduise plus par des situations où l’on favorise leur captivité par rapport à leur bien-être ».

Action Protection Animale, qui participait aux réunions de travail sur le sujet, saluait cette décision très attendue. 

Utilisés à des fins de divertissement, Action Protection Animale considère que la place des animaux, à fortiori sauvages, ne doit pas être en cage, sur la route ou sous un chapiteau. 

Pour autant se pose le problème du devenir de ses animaux. 

Car aujourd’hui, aucun centre ni aucune association n’est en mesure d’accueillir les quelques centaines de grands félins, de primates et d’autres animaux sauvages actuellement détenus par les cirques. 

C’est pourquoi, au delà de simplement s’opposer à une pratique, Action Protection Animale a développé des partenariats en France et à l’international afin de pouvoir sur simple demande, accueillir ces animaux et leur offrir une nouvelle vie. 

C’est cet objectif qui a conduit notre équipe d’intervention dans le Vaucluse en décembre dernier, pour procéder à la prise en charge de deux babouins hamadryas dont le propriétaire d’un cirque, qui cessait son activité, se séparait pour raisons personnelles.

NOTRE ACTUALITÉ

LES DERNIERS REPORTAGES

Le Blanc-Mesnil : ils laissaient leur chien mourir de faim sous leurs yeux !
Ce sont des passants, alertés par la maigreur extrême du chien qui…
Bow a vécu un terrible calvaire
À seulement 3 ans, il n'a connu que la violence, la solitude,…
Le Vésinet (78) : une oie sauvage gravement blessée secourue par Action Protection Animale.
L'inertie des pouvoirs publics a parfois des conséquences dramatiques. Cette oie sauvage…