Skip to content Skip to footer

Seine-et-Marne : un chien hospitalisé dans un état grave après que sa détentrice atteinte d’Alzheimer lui ait enserré le cou avec des élastiques à cheveux.

Seine-et-Marne : un chien hospitalisé dans un état grave après que sa détentrice atteinte d’Alzheimer lui ait enserré le cou avec des élastiques à cheveux.

Il a vécu un véritable supplice qui a bien failli lui coûter la vie.

Gypsie, un York de 13 ans, a été hospitalisé d’urgence après de très graves blessures au cou provoquées par des élastiques lui ayant profondément entaillé les chairs.

Placés par sa détentrice, une femme de 85 ans atteinte de la maladie d’Alzheimer, depuis au moins plusieurs semaines, les élastiques ont fini par totalement cisailler le cou du pauvre animal au point quasiment de l’égorger.

Laissés sans soins, les très profondes entailles ont provoqué une grave infection et des nécroses. Ses chairs commençaient à pourrir.

C’est en allant chez le pharmacien acheter des compresses pour son chien que ce dernier, en demandant à voir l’animal, s’est aperçu de l’urgence et de la gravité de la situation.

Immédiatement conduit chez le vétérinaire avec un pronostic réservé, Gypsie a dû subir plusieurs chirurgies afin de nettoyer et suturer la plaie sur infectée.

Prévenue, la police a effectué les constatations d’usage et face à l’évident risque de le laisser entre les mains de sa détentrice, Gypsie a été saisie au profit d’Action Protection Animale qui a déposé plainte en acte de cruauté contre toute personne pouvant être identifiée dans cette affaire.

En effet, même s’il est très probable que sa détentrice soit inapte à être jugée, force est de constater que cette dernière recevait quotidiennement la visite de son fils qui indique ne pas avoir remarqué l’état du chien malgré l’odeur de putréfaction s’en dégageant, sa forte fièvre et les signes manifestes de douleurs.

L’enquête en cours permettra déterminer les responsabilités de chacun.

Après plusieurs jours d’hospitalisation, Gypsie est sorti de la clinique. Ce petit chien se révèle très fort et courageux, et accepte les soins quotidiens sans manquer de témoigner de sa reconnaissance.

Si bien souvent, les animaux sont les seuls compagnons quotidiens dans la vieillesse et la maladie, il importe de rappeler que leur maintien à domicile ne peut pas se faire à tout prix, et encore moins au péril de leur vie.

NOTRE ACTUALITÉ

LES DERNIERS REPORTAGES

Des nouvelles de Gordo, 3 mois après son sauvetage
Brûlé vif, Gordo avait vécu un calvaire qui nous avait tous profondément…
Villejuif : maltraités et privés de soins, 3 chiens et un chat secourus.
Leur état physique et psychologique ne laisse pas de place au doute…