Skip to content Skip to footer

Pontoise : maltraités et battus, deux staffs ont été saisis et confiés à Action Protection Animale.

Pontoise : maltraités et battus, deux staffs ont été saisis et confiés à Action Protection Animale.

Il y’a des regards qui ne trompent pas. Et ceux de Noogat et de Kaaï en font parties.

Âgés de 11 et 7 ans, ces deux staffs vivaient remisés dans leurs excréments sur un balcon d’environ 3 mètres.

Comme si ça ne suffisait pas à les briser, Noogat était entravé par une corde tandis que Kaaï était muselé en permanence avec une muselière si serrée qu’il en porte encore les traces.

Impossible de boire, de manger, et même d'haleter sous le soleil qui inondait le balcon.

Mais leur détenteur n’y voit là aucune maltraitance et ira même jusqu’à dire que tout ceci est mis en oeuvre pour leur propre protection, puisque ces deux chiens laissés à l’abandon, enfermés quasiment l’un sur l’autre et qui manquaient de tout, en sont venus inéluctablement à se battre pour survivre.

Une vie d’isolement et de privation ponctuée de violences car pour les punir de faire leur besoin sur ce balcon (mais où pourraient-ils donc les faire ailleurs ?!?) leur détenteur n’hésitait pas à les frapper violemment et régulièrement.

Heureusement pour eux, des riverains témoins des faits n’ont pas hésité à signaler les violences actives et passives donc Noogat et Kaaï étaient victimes, permettant de les soustraire à leur terrible conditions.

Très affectueux et visiblement plus que ravis de quitter cette geôle à ciel ouvert, tous les deux ont rejoint notre pension où ils sont désormais en sécurité.

Si pour certains chiens, le passage de la vie de maison à la collectivité, même lorsqu’ils sont brutalisés, affamés et maltraités, peut être difficile, on peut dire que Kaaï et Noogat ne boudent pas leur plaisir d’être enfin libérés.

Les sorties quotidiennes, les bonnes gamelles, et surtout l’affection et la bienveillance des soigneurs sonnent pour eux comme une véritable délivrance.

Il nous appartient désormais de leur montrer que cette nouvelle vie est encore bien loin de celle à laquelle ils pourront bientôt prétendre, faite d’un foyer et d’humains qui les aimeront et les respecteront.

Action Protection Animale a déposé plainte pour abandon volontaire et acte de cruauté.
NOTRE ACTUALITÉ

LES DERNIERS REPORTAGES

Le Blanc-Mesnil : ils laissaient leur chien mourir de faim sous leurs yeux !
Ce sont des passants, alertés par la maigreur extrême du chien qui…
Bow a vécu un terrible calvaire
À seulement 3 ans, il n'a connu que la violence, la solitude,…
Le Vésinet (78) : une oie sauvage gravement blessée secourue par Action Protection Animale.
L'inertie des pouvoirs publics a parfois des conséquences dramatiques. Cette oie sauvage…