Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Dugny : secouru par Action Protection Animale, Nox avait été abandonné dans une cave.

Un cas comme des centaines d’autres… C’est pourtant le même sentiment de rage pour chacun d’entre eux. Le même sentiment d’impuissance aussi car malheureusement, le cas de Nox est notre quotidien.

Âgé de seulement 4 ans, il a été découvert attaché à une gouttière dans l’obscurité d’une cave. Son entrave lui laissait à peine la possibilité de se mouvoir et il était contraint de se coucher dans ses propres excréments.

Évidemment, pas d’eau ni de nourriture pour ce chien qui avait été laissé la, livré à lui même, loin des regards et de toute compassion.

Dans son malheur, Nox a eu la chance d’être découvert par une personne qui alertera les autorités, conduisant à sa saisie immédiate au profit d’Action Protection Animale qui a déposé plainte pour abandon volontaire.

Une fois de plus, c’est un chien brisé qui rejoint le rang de nos protégés. Brisé de l’intérieur et son regard témoigne de ce qu’à dû être sa vie jusqu’à sa découverte , mais brisé de l’extérieur aussi.

Comme trop de ses congénères, Nox a subit la violence. Sa maigreur, ses crocs cassés, sa boiterie et les ecchymoses sur son corps en attestent. Ses mouvements de recul et ses mictions de peur à l’approche des hommes aussi.

Les soins vétérinaires soulageront ses blessures physiques. Mais il lui faudra du temps pour se sentir en sécurité. Nox est si « soumis » , tellement dans l’attente d’un geste violent, qu’il anticipe ce qui l’attend et adapte son attitude afin de montrer qu’il ne mérite pas un tel traitement.

Mais son aspect adorable, avenant et ses coups de langues amicaux ne sont qu’une façade qui dissimulent maladroitement la peur bien encrée en lui. Un geste brusque, un ton trop ferme, et il se recroqueville sur lui et attend, complètement inhibé, que les coups pleuvent, parfois jusqu’à s’uriner dessus.

Désormais en sécurité, Nox va peu à peu comprendre que placé sous notre protection, il ne subira plus jamais ni violence, ni privation.

Il n’est pas le premier à arriver brisé. Et nous savons qu’il ne sera pas le dernier.

Mais tant que vous serez à nos côtés, nous serons aux leurs pour tendre la main aux victimes de la cruauté et des à priori.

NOTRE ACTUALITÉ

LES DERNIERS REPORTAGES

Le Blanc-Mesnil : ils laissaient leur chien mourir de faim sous leurs yeux !
Ce sont des passants, alertés par la maigreur extrême du chien qui…
Bow a vécu un terrible calvaire
À seulement 3 ans, il n'a connu que la violence, la solitude,…
Le Vésinet (78) : une oie sauvage gravement blessée secourue par Action Protection Animale.
L'inertie des pouvoirs publics a parfois des conséquences dramatiques. Cette oie sauvage…